THE WASTELAND (Dashte Kamoush)

THE WASTELAND (Dashte Kamoush)

Ahmad Bahrami – Iran – 2020 – 102 min – PREMIERE FRANCAISE


Récompensé du prix Orizzonti au Festival de Venise 2021, The Wasteland s’impose comme un classique instantané du cinéma iranien contemporain d’une beauté formelle époustouflante.

Synopsis

Quelque part perdue dans le désert iranien, une usine de briques est obligée de fermer face aux contraintes économiques. Les différents employés accusent très différemment le coup. Le superviseur Lotfollah joue les intermédiaires entre le patron et les ouvriers. Né et grandi sur place, il n’a jamais quitté l’enceinte de l’usine. Il va tenter d’accompagner les différents membres de la communauté – et notamment la belle Sarvar qu’il aime en secret.

Le réalisateur

JPEG"Mon père était ouvrier et il a travaillé durement pendant plus de trente ans avant de partir à la retraite. Depuis mes débuts au cinéma, j’ai toujours voulu lui rendre hommage. The Wasteland est un hommage à mon père et à tous ceux qui travaillent dur dans le monde ; sans eux, notre civilisation n’aurait jamais su exister".

Biographie

Né en 1972 à Shahryar, Ahmad Bahrami a fait des études de cinéma. Il a réalisé des documentaires, téléfilms et courts-métrages avant de réaliser son premier long, Panah en 2017. The Wasteland est son second long-métrage à ce jour et a été récompensé du prix ORRIZONTI au prestigieux Festival de Venise en 2021.

Filmographie

  • 2020 : The Wasteland
  • 2017 : Panah