VILLAGE DES FEMMES (Kanants Gyughe)

VILLAGE DES FEMMES (Kanants Gyughe)

Tamara Stepanyan – France, Arménie – 2019 – 92 minutes


Pour ce documentaire édifiant, la réalisatrice Tamara Stepanyan a passé plusieurs mois au sein de cette communauté de femmes esseulées, partageant leur intimité et leur vie.

SYNOPSIS


Arménie, un village appelé Lichk où résident des femmes, des enfants et des personnes âgées. Les hommes partent neuf mois par an en Russie pour travailler. Comment ces femmes endurent l’attente, la solitude, l’absence de leur mari ?

NOTE D’INTENTION

" Vivant en exil, d’abord au Liban, maintenant en France, j’éprouve souvent le besoin de revenir en Arménie. J’ai besoin de me sentir liée à mon pays, à ceux qui y vivent. J’aime écouter mes compatriotes pour essayer de comprendre leur réalité quotidienne. J’ai été frappée ces dernières années, par le fait que le pays se vide, surtout de ses hommes.
Pourquoi sont-ils partis ? Pourquoi existent-ils de si nombreux villages où ne résident plus que des femmes, des enfants et des personnes âgées ?
Et je ne peux m’empêcher de me demander : que ressentent ces femmes ? Que retirent-elles de la vie ? Qui les console quand elles ont envie de pleurer ? Qui tient leur main quand elles en ont besoin ? Avec qui partagent-elles leurs joies, leurs rires ? Qu’éprouvent-elles la nuit, seules dans leur grand lit, alors qu’elles attentent un appel de leur mari ? Comment font-elles pour être si déterminées et fortes chaque matin ?

Les personnages de mes films sont souvent en proie à l’attente, au deuil ou à l’exil ; ils vivent dans la frustration et le désir opprimé. J’essaye de capturer leurs états d’esprit en essayant de faire vibrer l’implicite, le secret, le non-dit, au cœur même du silence ".

LA REALISATRICE

Photo Tamara Stepanyan {JPEG}Tamara Stepanyan est née en Arménie. Lors de l’effondrement de l’Union soviétique au début des années 90, elle s’est installée au Liban. Après avoir étudié et travaillé au Liban, elle a poursuivi ses études à l’École nationale de cinéma au Danemark. Depuis 2013, elle vit et travaille en France où elle a réalisé deux premiers longs métrages documentaires, Braises et Ceux du rivage , avant Village des femmes . Elle prépare actuellement son premier long métrage de fiction. Elle intervient régulièrement en tant qu’enseignante d’éducation à l’image dans différentes écoles et lycées.

FILMOGRAPHIE

2019 : Village des femmes
2016 : Ceux du rivage
2012 : Braises

PROJECTION :

SAMEDI 13/11/2021 : 18h00 (Centre Culturel)

Réalisatrice : Tamara Stepanyan
Image : Robin Fresson, Tamara Stepanyan
Montage : Olivier Ferrari, William Wojda
Son : Jean-Marc Schick, Harutyun Mangasaryan, Tamara Stepanyan
Musique : Nils Økland, Sigbjørn Apeland, Narine Harutyunyan, Grigor Narekatsi, Cynthia Zaven, Edouard Mirzoyan
Production : La Huit Production

Distributeur :
LA HUIT PRODUCTION
production@lahuit.fr
http://www.lahuit.com

Année : 2019
Fichier HD, Couleur, 90 min,
v.o. Arménien avec sous-titres français

Festival / Récompenses :
DOK Leipzig 2019
Festival La Rochelle Cinéma / Escales de la Rochelle 2020

Meilleure film d’une jeune réalisatrice au FILM FESTIVAL DELLA LESSINIA 2020 (Italie)
Meilleure réalisation au Sole luna festival 2020 (Italie)
Etoile de la SCAM 2020 (France)

Photo Tamara Stepanyan